SeleniteS vs Ni** Turtles

Il y a des soirs où tout peut basculer, où la moindre erreur peut t’amener 25 gars et gonzesses au fond du précipice.

Il y a des soirs où les équipes sont grandes, où chacun d’entre nous va jouer son rôle, pour amener des guerriers à devenir des champions, prêt à ne pas trembler pour porter leurs compagnons de clan aux alizés.

 

Dimanche 19 octobre 2014

Fidèle à son habitude, Griz lance la GDC.

« SeleniteS vs Ni** Turtles » A vu de la configuration de leurs camps et de tableau de chasse portant les victoires au nombre de 15, les avis sont partagés : Faisable ? Pas faisable ? Dangereux ou pas ?

 

Lundi 20 octobre 2014

Les SeleniteS sont prêts. Les bons balèzes du clan ont remplis les châteaux de clan. Tony le Barbare dispense les dernières consignes

La bataille commence très vite et fait rage à tous les niveaux. Au bout d’une heure de combat, drazik a ses mots (certainement les yeux humides et le cœur fier) : « cela fait une heure à peine que cette guerre a débuté, et nous en sommes déjà à 20 étoiles rapportées des camps ennemis »

Mardi 21 octobre 2014

Malheureusement, la nuit fut dure, et le réveil âpre. En grands guerriers, les Ni** Turtles ont bataillés comme des diables jusqu’au lever du soleil, et nous ont remontés de 2 étoiles.

La journée se passe ainsi : équité parfois, +1* parfois, -1* souvent…

Et puis, il est 20h00. Le tableau de guerre affiche 49 à 50.

Il reste au Ni** Turtles, 7 ou 8 attaques possibles, dont 3 assez sérieuses (tout le monde espère secrètement que les autres soit des inactifs)

Il nous reste 3 attaques. Pas une de plus : Yearl, raidersthai, uneballe

Si les avis sont nombreux, la parole s’organise vite : Yearl attaquera en premier avec pour objectif sur sa cible de mener vers l’égalité.

raidersthai et uneballe attaqueront dans les 2 dernières minutes, pour ne pas laisser à l’ennemi la capacité de se réorganiser.

 

 

Le plan se déroule…avec accrocs et stress maximal.

Yearl a assuré son contrat 15 minutes afin la fin de la partie, et chez l’ennemi, le numéro 4 se réveille et fonce tout droit kiki, en 9ème position. Son objectif est clair : faire 2 étoiles, ce qui rendrait la tache difficile. Mais notre ennemi se casse les dents sur une belle défense.

Il reste 12 minutes. raidersthai et uneballe sont coachés, chouchoutés et déstressés par toute l’équipe présente pour les encourager. En aucun ils ne doivent faiblir.

Il reste une minute avant la clôture. C’est l’égalité la plus parfaite.

Alors qu’uneballe s’est élancé au combat, kiki est de nouveau attaqué. raidersthai entre en jeu, mais son adversaire se révèle redoutable et plus combattif que prévu.

La tension est à son comble.

Seconde merveilleuse défense de kiki.

uneballe ne doit pas craquer.

uneballe ne craque pas.

uneballe vient d’amener toute son équipe à la victoire en gagnant la dernière étoile.

 

Yearl, raidersthai, uneballe sont des champions. Ce sont nos champions !

 

Le chat est alors envahi de ‘gg’, ‘bj’ et autres formes de ‘hip hip hip hourra’

Certains (kiff !) reviennent hébétés en y croyant à peine : « on a gagné ??? »

 

Plus tard, Raysnoop reviendra avec un message de clan, précisant la double victoire de cette GDC :

« Notre victoire fut belle, indécise jusqu’au dernier moment, mais la délivrance finale eut bien lieu. LA CLE DE NOTRE VICTOIRE ? 100% de participation ! Merci à tous pour votre engagement. Gardons le cap ! »

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *