Expédition de deux Sélénites au pays des tigres blancs

Il y’a des baroudeurs qui passent leur vie à explorer le monde, Alan et moi c’est du fond de nos canapés respectifs que nous sommes partis explorer un autre univers… un univers que nul autre Sélénites n’avait exploré jusqu’ici. Qu’allions-nous y trouver? une baleine blanche ? L’élu ? un précieux ?

C’est armé de notre indéfectible volonté et de notre courage très relatif que nous avons quitté la terre qui nous avait vu naître.

Le départ sonna comme un véritable coup de tromblon « Vous avez été exclu du clan ! ». Un choc brutal mais toutefois nécessaire. Les adieux larmoyant sur le quai d’une tablette, ce n’est pas pour nous.

Le sempiternel pincement au cœur (en fait c’était une hémorragie…) derrière nous, le trajet pour nous rendre aussi loin nous parut bien court. Téléportation réussie Monsieur Alan.

Le biotope des tigres blancs et bien différent du nôtre, nous qui sommes habitués à notre paysage lunaire.

La brume caresse la cime des montagnes qui éructent tels les crachats d’un volcan effleurant le ciel.

Sapristi, que ce paysage de reine des neiges aux accents bleutés est beau et que l’ambiance conviviale nous rappelle notre mère patrie.

Cependant, le froid y est si glacial qu’il transperce le cuir de n’importe couillard de la toundra. Peu habitué à cet environnement hostile, il nous fallut rapidement faire connaissance avec les autochtones de la région. Question de survie.

Heureusement pour nous, nombre d’entre eux provenait de régions prochaines de celle qui nous avait vu naître dans le nooooooord.

Bien qu’il ne soit pas le chef de la tribu, un dénommé GZA le légendaire nous accompagna dans notre démarche afin de débusquer les tigres blancs. C’est ainsi qu’après plusieurs essais, il me colla un perfect sur mon vivi gdc en toute humilité… oh rage, oh désespoir…

Et si au final, les tigres blancs que nous cherchions n’étaient qu’une chimère et que les vrais tigres blancs sont, comme les frosties de Kellogs, en chacun de nous ?

Faire vrombir son moteur pour rugir de plaisir à la vue d’un 3 étoiles. Le partage et la camaraderie ne sont-ils pas également des rouages essentiels ? Mon cœur reste amoureux des 3 étoiles des neiges que m’ont offert ces mythiques et légendaires tigres blancs. Moi, je suis un homme qui aime bien ce genre de jeu (surtout avec Kaloo).

L’heure du départ avait sonné avec un peu d’avance car je me languissais de retrouver mon chez moi, près de ma Stella. Alors, ni une ni deux, Alan et moi sommes revenus dans notre village Gaulois où nous attendais un banquet des plus festifs !

Nul doute que la récente mise à jour développant l’aspect collaboratif de clash of clan en signera le renouveau et permettra, à nous Sélénites, de faire la même chose que tous les soirs Minus, à savoir conquérir un peu plus le monde… enfin notre monde.

4 comments

  • Ces hommes, ces héros….
    Telle Pénélope, je vous attend avide de vos histoires, de vos rencontres, de vos exploits pour toujours un jeu meilleur autour de simplicité, authenticité et complicité… partagées entre tous, Sélénites.
    Le tout sous les bonnes (3) étoiles de COC.

    Ce clan, c’est une chance !!!! une expérience hors du commun, une vie qui oscille entre IG et IRL : j’aime bien ce genre de jeu <3 .

    Bises et bon jeu 🙂

  • Une belle aventure nare par la plume sur la terre du milieu 😉 dommage que vous n’y ai pu ramener des souvenirs ou mieux des soldats 😉

Laisser un commentaire